Chercher
fr-FRen-US
mardi 18 septembre 2018 ..:: News ::.. Inscription  Connexion
Calendrier des Courses Hors Stade Gardoises 2018

Voir tous les articles | Categories | Recherche | Syndication

Il y a quelques mois disparaissait Jean Gilly
Posté le lundi 13 octobre 2008 par René Reboul :: 6734 Vues :: 3 Commentaires :: Article Rating :: Les Echos des Courses sur Route  

Celui que l’on appelé amicalement Jeannot était une force de la nature, spécialiste de canoë Kayak, de Ski, de VTT, d’escalade, de spéléo, de Triathlon, de Course à pied… Tous les sports que touchait ce surdoué semblaient être fait pour lui, il les pratiquait avec simplicité, mais avec un sérieux inégalable toujours à la recherche de la perfection.

 

La première fois que j’ai rencontré Jeannot s’était à Langogne lors du cross d’ouverture de la saison hivernal, c’était en novembre 1980 cette année là je pensais remporter l’épreuve senior, c’était sans compter sur Jean qui préparait sa saison de ski de fond (il était en équipe de France) il m’a déposé au sprint, c’était notre première rencontre nous en avons eu beaucoup d’autres par la suite.

Des rencontres à la bagarre dans les cross, mais aussi des rencontres en duo derrière un micro.

C’est ainsi que je me souviens avoir animé pendant quelques années le Duathlon de Ruoms qualificatif aux championnats d’Europe, Jeannot était mon réfèrent technique, il savait tout sur le vélo… Il fût également à mes côtés pendant quelques saisons pour les Joueurs de Blocs à Casteljau, une manifestation d’escalade extraordinaire qui sur un week end regroupe quelques 1000 fous de la grimpe dans un milieu naturel formidable, la aussi sont savoir faisait la différence, il savait tout sur l’escalade.

Jeannot, pour être un peu plus précis quant à son niveau de performance, avait été champion du monde par équipe en 1975 en Yougoslavie en canoë-kayak, dans la fin des années 70 début 80 il avait été membre de l’équipe de France de ski de Fond, puis il s’était mis à la course à pied (si j’ai bon souvenir sa meilleure performance sur 10000m piste avoisinait les 30 minutes), ensuite il s’était mis au triathlon là aussi il fût le meilleur avec un titre de champion du monde vétérans en 1989 (rien que ça) puis double champion d’Europe de Duathlon les années qui suivirent.

Vous voyez Jeannot était un individu hors du commun, une sorte de Superman.

Mais ses qualités physiques, sa volonté de se surpasser, était largement dépassées par sa simplicité, sa gentillesse et son sens du contact hors du commun.

Professeur d'éducation physique au lycée agricole Olivier de Serres à Aubenas, il avait un feeling inégalable avec les élèves qu’il côtoyait. Il a fait partagé à cette jeunesse Ardéchoise son goût des activités liées à la nature et son goût de l’effort.

 

Le regard de Jeannot s’illuminait lorsqu’il parlait de son Ardèche, dont il a été l’un des ambassadeurs, il nous a quitté à 59 ans, par un matin du mois de juin, le 19, victime d’une chute au pied du site d'escalade de Courpatas qu’il connaissait parfaitement.

 

Adieu l’ami.

Commentaires
Par Françoise DUMAS @ mercredi 15 octobre 2008 06:29
Merci René pour cet hommage à un homme d'exception. J'ai eu beaucoup de peine en apprenant cette triste nouvelle. Il est des personnages, comme jeannot, qui ne devraient pas nous quitter.

Par Bruno CABOCHE @ vendredi 17 octobre 2008 21:34
Encore merci, René, pour toutes ces précisions et cet hommage à ce très grand personnage du sport ardéchois (et pas que!).
Ses funérailles dans son village haut-perché de St-Laurent-sous-Coiron furent un très grand moment d'émotion, rassemblant une foule immense issue de tout le milieu sportif ardéchois. A la tristesse avait succédé un pot de l'amitié, comme il l'avait demandé à son épouse.
Je l'ai rencontré pour la première fois fin 2001, au lycée agricole d'Aubenas où pendant plus de 35 ans il s'est donné à fond pour faire pratiquer et aimer au plus grand nombre les activités les plus diverses (fin septembre, une journée fut réservée au sport au lycée, en son honneur, où chacun, élève comme adulte, devait pratiquer une activité).
Alors que j'avais arrêté la course à pied, suite à de récurrents problèmes de tendon d'Achille, il a insisté pour que je reprenne. C'est ainsi que j'ai fini par me retrouver à l'ACA. Car s'il a pratiqué sa passion jusqu'au bout, c'est en luttant contre bien des blessures "de guerre" et l'avis des mèdecins. Ne pouvant plus courir, il pratiquait encore bien d'autres activités, notamment l'escalade.
Bref, c'est bien qu'on rende hommage à un tel personnage pas seulement en Ardèche, opposant une chaleur bienveillante à cette glaciale et implacable Administration qui peu avant et à quelques mois de sa retraite voulait, pour des raisons purement administratives, le muter dans l'Académie de ... Créteil!

Par Gruss @ jeudi 11 septembre 2014 07:10
Bonsoir,
c est avec une très très grande tristesse que je viens d'apprendre que jean nous a quitté je l ai connu lors d'une colonie de vacance en Ardèche où il habitait dans un petit village au fond d une vallée !!! j avais 14 ou 15 ans il y avait aussi une personne aussi agréable que lui qui s appel Bertrand Mine !!! ils nous ont initié a l escalade !! et a la nature en général !!!ils ont marqué tout les deux ma vie !!! j ai bientôt 50 ans et je pleur cette disparition !! grâce a Jean j ai pratiqué le sport a haut niveau !!! je sais que c est en grande partie grâce a lui et a Bertrand !!!
Merci Jean et je suis sur que là où tu es on ne peux qu' apprécier ta gentillesse
un petit ados !!!!

Nom (requis)

Courriel (requis)

Site web

Saisissez le code ci-contre

     

(c) Cévennes Sports 2004-2009   Conditions d'utilisation  Confidentialité